21/06/2016

Charlotte Morel nous parle de l'Alpe d'Huez

Charlotte Morel nous parle de l'Alpe d'Huez

Charlotte Morel, vainqueur du Triathlon EDF Alpe d'Huez Courte Distance 2015, nous a accordé une mini interview pour évoquer son actualité et l'Alpe d'Huez. La championne de France LD 2015 et 2016, sociétaire de l'AS Monaco Triathlon, s'apprête à affronter son premier Ironman cette saison, bien loin des Grand Prix et de la distance olympique où elle a obtenu de si brillants résultats.

Comment se déroule ta saison 2016?

Pour l'instant, je n'ai participé qu'à trois courses (victoires), le Triathlon de Deauville (Half) et Montauban, support des Championnats de France Militaires (Charlotte est rattachée au 3ème RAM de Canjuers). Et je viens de remporter les Championnats de France Longue Distance à Baudreix (Triathlon du Soulor Aubisque). Mais cet hiver fût un peu long et mouvementé à cause d'une blessure qui m'a forcé à adapter mon calendrier. J'avais décidé de m'aligner sur le 70.3 d'Aix en Provence puis l'Ironman de Nice. Mais j'ai dû annuler. Mais le grand objectif de la saison sera l'Embrunman. Je connais bien la région, le parcours et l'environnement. Si je viens à l'Alpe d'Huez cette année, ce sera pour préparer ce rendez-vous qui correspond bien à mon profil.

C'est aussi pour cela que le Triathlon EDF Alpe d'Huez te réussit bien?

Oui, je suis toujours à l'aise quand la route monte. C'est mon point fort. Mais l'épreuve me plait beaucoup. Je crois y avoir participé cinq fois. C'est un extra de motivation et toujours un plaisir de courir cette épreuve, et Cyrille (organisateur) nous accueille très bien. Ça donne envie, et je pense que cela joue forcément sur la performance.

Pourquoi ne pas tenter le format Longue Distance à l'Alpe d'Huez?

Réellement, 2016 est ma première vraie saison sur Longue Distance. Je m'y consacre complètement désormais. Mais c'est encore assez récent pour moi et je n'ai jamais vraiment eu l'opportunité de participer au format LD de l'Alpe d'Huez. Je pense que c'est une course bien plus exigeante qu'un half, et que le semi-marathon en altitude doit être traumatisant pour les organismes. Cette année avec Embrun, ce sera donc encore impossible, mais c'est sûr qu'une année j'y participerai.

Aurais-tu un conseil pour les participants?

Pour l'épreuve Courte Distance, je pense qu'il faut être prudent à l'approche de l'ascension, sur cette longue partie plate, pour ne surtout pas se cramer. Ensuite, en ce qui concerne les 21 virages, pour ma part je gère toujours les 2 premiers lacets en sachant que la montée est longue avec beaucoup de relances et d'occasions de faire la différence.

En un mot, comment définirais-tu le Triathlon EDF Alpe d'Huez?

PLAISIR



Partager