Conseils Zone3 Triathlon Alpe d'Huez

La motivation est un aspect que de nombreux triathlètes admettent avoir du mal à gérer. Il est facile d’imaginer la motivation au début de tout projet sportif mais les défaites et les échecs peuvent sérieusement l’affecter. ZONE3, partenaire natation du Triathlon de l’Alpe d’Huez, vous propose dans ce post 10 pistes pour augmenter et maintenir votre confiance en vous et votre motivation.

Se sentir motivé et prêt mentalement pour une course est essentiel. Si vous êtes démotivé, vous aurez des difficultés à atteindre vos objectifs. De plus, la confiance en soit à l’entrainement comme en compétition influe également sur le niveau de performance. Les athlètes recherchent toujours cette confiance pour s’épanouir et affronter la montagne russe émotionnelle que représente une course. La frontière entre le succès et l’échec est parfois très mince. Le succès et l’échec sont des perceptions personnelles. Il est donc important de s’entraîner en confiance, courir en confiance et terminer en confiance.

Voici 10 idées pour maintenir votre motivation à flot !

 

1 – Rappelez-vous que lorsque vous perdez confiance, il existe toujours quelqu’un de votre entourage qui croit en vous : votre coach, votre famille ou vos amis par exemple. En général, leur foi en vous est bien plus grande que ce que vous pouvez imaginer. Profitez-en ! Quand vous êtes en déficit d’envie et de confiance, n’hésitez pas à en parler ; vos proches sont vos meilleurs alliés et seront là pour remettre sur pied votre auto estime.

 

2 – Restez toujours positif. La positivité est un outil souvent négligé. Quelle que soit votre situation à l’entraînement ou en course, la pensée positive offre pourtant une aide non négligeable. Pour la développer, prenez l’habitude d’évaluer vos séances d’entrainement et vos compétitions en tirant des conclusions positives. La pensée positive conduit à un meilleur état d’esprit et à un meilleur équilibre corporel. Par ailleurs, elle permet aux voies neuronales de votre cerveau de mieux fonctionner.

 

3 – Même s’il semble parfois lointain, le succès est accessible. Abordez chacune de vos sessions avec méthode et détermination, avec un plan clair et défini. Procédez étape par étape. Ne vous attendez pas à réussir du jour au lendemain : soyez patient pour ne pas risquer de perdre votre confiance.

 

4 – Restez maître de ce qui est contrôlable. Se limiter aux facteurs contrôlables de votre entrainement ou de votre course renforce votre confiance car il vous donne la sensation de vous concentrer dans une direction. N’oubliez pas que vous ne pouvez tout simplement pas contrôler ce que les autres font, disent ou pensent, mais que vous pouvez absolument contrôler tout ce que vous réalisez. Il existe une série de variables dans la vie de triathlète qui peuvent conduire à perdre de vue le ‘contrôlable’. Les facteurs et influences externes et négatifs ne feront qu’affecter vos performances.

 

5 – La préparation mentale est tout aussi cruciale que la préparation physique. Vous devez identifier la meilleure façon de vous encourager. La préparation mentale peut se manifester sous de nombreuses formes, notamment par des techniques de mindfulness, l’usage d’images mentales, le reflective thinking, le dialogue positif et intérieur, la définition d’objectifs, la méditation et d’autres aides à la concentration. Vous devez trouver la stratégie qui vous convient le mieux, puis l’utiliser pour renforcer votre confiance. La préparation mentale a depuis longtemps fait ses preuves dans le sport d’élite, mais il s’agit d’un outil valide pour tous les profils d’athlètes.

 

Zone3 conseils Triathlon Alpe d'Huez

 

6 – Rappelez-vous de vos succès passés. Quelles sensations vous ont-ils procuré ? Quelles émotions avez-vous ressenti ? Quelle confiance vous ont-ils donné ? Faire appel à votre mémoire pour retrouver des sensations positives est un mécanisme simple pour consolider votre auto-estime.

 

7 – Les performances doivent être cohérentes. Les meilleurs triathlètes gagnent en confiance parce qu’ils sont constants et conscients de la valeur du succès. La constance est une routine qui se forge avec l’expérience. En d’autres termes, plus vous répétez un entrainement ou un effort, plus vous vous améliorez dans sa réalisation et son contrôle, plus vous gagnez en confiance.

 

8 – Soyez constructif dans votre auto-critique. L’auto-critique contribue aussi à la construction de la confiance en soi. Si vous établissez votre propre niveau d’évaluation vous pourrez vous appuyer sur cette critique pour atteindre un niveau de confiance plus élevé. Alex Ferguson a dit qu’il apprenait plus de la défaite que du succès. C’est vrai pour la plupart des personnes qui ont connu le succès, car ils utilisent la défaite et l’analyse pour alimenter leur motivation et revenir plus forts.

 

9 – Fixez vos objectifs à court terme. La plupart des triathlètes souffrent d’un manque de confiance en eux parce qu’ils laissent leurs problèmes s’enraciner sans les aborder correctement. Pour surmonter ces problèmes, fixez des petits objectifs à court terme qui permettront de reprendre confiance petit à petit. Les objectifs à court terme sont associés à des processus simples et réalistes.

 

10 – Respectez-vous et ne soyez pas trop dur avec vous-même. Les triathlètes doivent tirer des enseignements des nombreux défis qu’ils doivent relever. Mais vous ne devez pas être trop dur envers vous-même et devez savoir faire une pause lorsque cela est nécessaire. Vous devez bien manger, bien dormir et respecter votre esprit et votre corps. Par le respect d’eux-mêmes et le bénéfice obtenu, les triathlètes peuvent aussi reprendre confiance en eux.