Maxime Gondoux Triathlon Alpe d'Huez

'Behind the scenes' avec Maxime Gondoux

Mois de Juillet. L’été est désormais bel et bien lancé, et pourtant tout est différent. Alors que les triathlètes et la course accaparent habituellement la communication du Triathlon de l’Alpe d’Huez durant les semaines précédant l’évènement, nous avons décidé cette année de présenter l’épreuve à travers une série d’interviews de quelques personnages représentatifs de notre petite communauté (pour ne pas dire famille) haute en couleurs et en diversité. Nous ouvrons cette série ‘Behind the scenes’ avec Maxime Gondoux, un visage incontournable de la course !

 

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Maxime Gondoux, j’ai 28 ans et je suis né à Saint Martin d’Hères en Isère. Je suis prestataire dans l’évènementiel depuis 8 ans, spécialisé dans la gestion de bénévoles et la logistique. Malgré mon attachement au triathlon je ne suis pas triathlète.

 

Combien d’éditions du Triathlon de l’Alpe d’Huez as-tu vécu ?

J’ai vécu l’ensemble des éditions du Triathlon de l’Alpe d’Huez… 14 éditions !

 

Comment en es-tu arrivé à faire partie de l’aventure ?

J’ai commencé à l’âge de 13 ans en tant que bénévole sur un ravitaillement et j’ai directement aimé la relation avec l’ensemble des participants (athlètes, bénévoles, organisateurs etc…) et l’ambiance générale de l’évènement. Cette première participation représente pour moi le début symbolique de ma carrière professionnelle. J’ai continué en tant que bénévole pendant plusieurs années, notamment comme responsable du ravitaillement de la Garde, puis en 2010 je suis devenu stagiaire et depuis 2014 je suis prestataire au sein de l’équipe d’organisation.

 

Quelle est ta fonction dans l’évènement ? 

Je suis le responsable de l’équipe bénévole qui est formée chaque année pour permettre la réalisation de l’évènement. Les enjeux de ce poste sont principalement de trouver en amont un nombre suffisant de bénévoles permettant une organisation optimale des courses et pendant l’évènement de réussir à coordonner tous les volontaires afin que chacun apporte sa pierre à l’édifice tout en veillant à garantir une bonne ambiance dans l’équipe.

Cette responsabilité permet de travailler avec un groupe de personnes toutes différentes de par leurs expériences et leurs particularités, et d’être au cœur de l’action en coordonnant l’activité des bénévoles avec celle de l’ensemble des autres équipes (organisateurs, arbitres, secouristes, chronométreurs etc…). C’est à chaque fois un défi très excitant à relever et cela m’enrichit autant sur le plan personnel que professionnel.

Les seuls inconvénients sont qu’en période opérationnelle (du montage au démontage), il s’agit d’un travail qui ne s’arrête jamais : on doit être en permanence disponible pour régler les problèmes inhérents à un évènement et à la gestion d’une telle équipe.

 

Quel est ton meilleur souvenir de l’évènement ? 

Chaque année le plus beau souvenir que je garde du Triathlon est l’arrivée du dernier participant lors du Triathlon L. C’est un moment où tous les membres de l’organisation, les bénévoles, les exposants, les spectateurs et les athlètes encore présent sur le site se rassemblent et forment une haie d’honneur sur la ligne d’arrivée pour accueillir l’ultime finisher de la course. C’est pour moi un moment très émouvant et important car il montre à quel point chaque athlète est important et méritant.

Côté mauvais souvenirs d’organisation, je me souviens en particulier de l’année 2011, où une grande partie de l’épreuve longue distance a eu lieu sous un déluge de pluie et dans le froid. Ce fut une journée épuisante pour tout le monde.  

 

As-tu une anecdote à partager ?

C’est grâce au Triathlon que j’ai rencontré ma compagne, en 2015. Elle intégrait notre équipe et fût affecté à la remise des dossards. Depuis nous participons chaque année à l’évènement, elle en tant que bénévole en charge du protocole et moi en tant que prestataire. C’est devenu un rendez-vous dont la dimension dépasse largement le cadre professionnel. Cette année nous aurions dû fêter le 1er août notre 5ème année ensemble et notre 6ème édition du Triathlon. Ce n’est que partie remise.

 

De ton point de vue, depuis le cœur de l’organisation et avec ton expérience, qu’est-ce qui caractérise l’évènement ?

Pour moi, ce qui caractérise le Triathlon de l’Alpe d’Huez est son esprit convivial et familial. On constate que chaque année, de plus en plus d’athlètes, de bénévoles et même des prestataires viennent participer à l’évènement avec leur famille et / ou leurs amis. Je pense qu’au fil du temps l’organisation a réussi à créer cet esprit en proposant une semaine de courses et d’animations ouvertes à tous. En ce qui concerne les bénévoles, nous essayons de créer un esprit d’équipe en accueillant tout le monde lors d’une soirée d’ouverture puis sur l’ensemble de la semaine tous les bénévoles présents sur l’Alpe d’Huez se retrouvent au « Point Chaud » (le catering de l’évènement) matin, midi et soir. Pour finir nous organisons une soirée de clôture afin de remercier l’ensemble des équipes et de partager un moment festif hors de l’intensité de l’organisation. Nous sommes une sorte de famille du Triathlon de l’Alpe d’Huez et nous nous retrouvons chaque année avec plaisir.

 

Si tu pouvais, que changerais-tu dans l’organisation ou le programme des courses ?

Pour la sécurité et le confort de tous l’idéal serait de pouvoir fermer l’ensemble des routes composant les différents parcours. Malheureusement, cela n’est pas possible car les itinéraires empruntent certains axes de circulation vitaux pour la vallée et il est impossible pour les autorités de les bloquer plusieurs jours pour le Triathlon.

 

Où seras-tu et que feras-tu le 30 Juillet 2020, date originale du Triathlon L ?

Je serai à l’Alpe d’Huez avec des amis qui souhaitaient participer à l’évènement 2020 en tant que bénévoles. Nous allons profiter des activités de la station et certainement trinquer avec Cyrille Neveu et Laurence Maire en pensant à la belle édition 2021 qui se profile.

 

Maxime Gondoux Triathlon Alpe d'Huez


Triathlon de l’Alpe d’Huez 2021: ouverture des inscriptions le 14 Septembre

Inscriptions 2021 Triathlon de l'Alpe d'Huez

 

La date est fixée : le 14 Septembre à 20h, les inscriptions au Triathlon de l’Alpe d’Huez 2021 seront officiellement ouvertes.
Mais la 15ème édition, la plus attendue de toute l’histoire de la course, a déjà pris un nouvel élan depuis l’annulation de son édition 2020.
En effet, plus de la moitié des inscrits de cette année ont d’ores et déjà reporté leur inscription à l’année prochaine ! L’événement repart donc sur des bases prometteuses pour accueillir 4000 triathlètes du 26 au 30 Juillet 2021.
Autrement dit ; le nombre de dossards mis en vente le 14 Septembre sera limité.

 

Par ailleurs, l’organisation prépare quelques nouveautés pour cette ouverture un peu particulière et toute l’équipe est déjà à pied d’œuvre pour faire du Triathlon de l’Alpe d’Huez 2021 une référence. Restez attentifs !

 

Notes aux participants 2020 :

N’oubliez pas d’informer l’organisation de votre choix :
– Si vous étiez inscrits en 2020 sans assurance annulation et que vous n’avez toujours pas sollicité le report de votre inscription à 2021 ou votre remboursement, voici un rappel des options à votre disposition : NEWS

– Les triathlètes bénéficiant d’une assurance annulation en 2020 et désirant participer à l’édition 2021 auront un accès garanti à leur dossard (l’organisation prendra directement contact avec eux pour leur proposer une pré-inscription), mais doivent obligatoirement activer le remboursement au préalable, au lien suivant : REMBOURSEMENT AVEC ASSURANCE 2020


Message de Laurence et Cyrille Neveu

 

Cher(e)s triathlètes, partenaires et bénévoles du Triathlon de l’Alpe d’Huez

 

La déception est immense. La vôtre, la nôtre.

 

Conscients des difficultés et face au pessimisme ambiant, nous avons tenu à résister ces dernières semaines, à continuer d’avancer. Certains y ont peut-être vu un entêtement ou une obstination insensés. Pourtant, nous avons suivi un principe très clair depuis le début de la pandémie : ne prendre aucune décision sur la base de suppositions ou d’hypothèses. Bien-sûr, nous croyons fermement que l’espoir fait vivre… et survivre. Sans perdre notre réalisme, nous avons choisi de défendre une position optimiste. Par respect pour les triathlètes, par respect pour nos partenaires, par respect pour nos bénévoles et par respect pour toute notre communauté. L’esprit de l’Alpe d’Huez est là. Tant qu’il y a une ‘possibilité’, il faut se battre.

 

De cette expérience nouvelle, nous cherchons à tirer du positif. Par exemple, nous avons trouvé une belle source d’énergie et de motivation dans la solidarité et la gentillesse témoignées par un bon nombre d’entre vous. Merci à tous ceux qui nous ont exprimé de petits (et de plus longs) messages de soutien. L’empathie et la patience sont des vertus que le COVID-19 aura remis au goût du jour et dont nous devrions peut-être prendre soin à partir de maintenant. Nous disposons également d’un délais inédit pour préparer l’échéance 2021, pour peaufiner les nouveautés qui devaient être introduites dès cette année et pour simplement s’interroger sur la meilleure direction à prendre pour contrer l’impact de la pandémie sur le Triathlon de l’Alpe d’Huez.

 

L’aventure continue, grâce à vous.

 

Prenons soin de nous tous.

 

Cyrille et Laurence Neveu


ANNULATION du Triathlon de l'Alpe d'Huez 2020

L’organisation du Triathlon de l’Alpe d’Huez est contrainte d’annuler l’édition 2020, prévue du 27 au 31 Juillet 2020. Cette décision a été prise en consultation avec les autorités compétentes et suite au dernier communiqué du Ministère des Sports français dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Outre la déception, ce coup d’arrêt expose l’organisation à de nombreuses difficultés, auxquelles elle tentera de répondre avec la volonté d’avancer et la capacité de remise en question qui la caractérisent. Le regard est d’ores et déjà tourné vers l’avenir et une édition forcément différente, prévue du 26 au 30 Juillet 2021. Mais aujourd’hui, l’urgence est à la gestion de la crise.

 

L’annulation de l’évènement implique l’activation des mesures prévues par l’organisation à l’attention des triathlètes inscrits à l’édition 2020. Voici les options proposées selon les profiles et aspirations.

Pour les triathlètes ayant souscrit l’assurance annulation lors de leur inscription :

  • Remboursement obligatoire (100 % du montant de l’inscription) à solliciter avant le 24 Juillet

– L’assurance annulation souscrite pour l’édition 2020 ne couvre pas l’édition 2021.

– Une fois remboursés, les triathlètes désirant participer à l’édition 2021 disposeront d’une place garantie, jusqu’au 31 Octobre 2020.

ACTIVER LE REMBOURSEMENT

 

Votre code de réservation se trouve dans votre email de confirmation d’inscription (contactez-nous par mail à [email protected] si vous ne le retrouvez pas)

 

RÉSERVER UN DOSSARD 2021

 

Pour les triathlètes n’ayant pas souscrit l’assurance annulation lors de leur inscription :

  • Report de l’inscription à l’édition 2021 à solliciter avant le 31 Octobre 2020

SOLLICITER LE REPORT DE L’INSCRIPTION À 2021

 

  • Remboursement de l’inscription à hauteur de 70% du montant (en accord avec le règlement en vigueur) à solliciter avant le 31 Octobre

ACTIVER LE REMBOURSEMENT

OU

  • Les athlètes n’ayant pas souscrit une assurance annulation en 2020 pourront transférer leur dossard à un autre triathlète APRÈS avoir effectué le report de leur inscription à 2021. Ce transfert devra être sollicité par email à [email protected] avant le 31 Mars 2021.

 

IMPORTANT:

Les athlètes qui n’auront ni sollicité leur remboursement ni reporté leur inscription le 31 Octobre 2020, seront automatiquement remboursés à partir du 1er Novembre 2020.

 

L’organisation se tient à disposition des triathlètes par email à [email protected]. Si toutes les demandes reçoivent toujours une réponse, celle-ci peut tarder quelques jours compte tenu du volume de sollicitations actuel. Merci de votre patience et compréhension.


Daniela Ryf bike Alpe d'Huez

RENAULT : aux côtés de l'organisation et des triathlètes


C’est dans l’adversité et dans l’incertitude que l’on reconnait nos meilleurs alliés. Renault, aux côtés des triathlètes et de l’organisation du Triathlon de l’Alpe d’Huez depuis toujours, revalide son soutien historique à l’événement. Toute la gamme de la marque au losange sera de nouveau au cœur de la 15ème édition, mais ce sont les modèles électriques avec à leur tête la nouvelle Renault Zoé, qui occuperont le devant de la scène. Dans les circonstances actuelles, l’organisation du Triathlon de l’Alpe d’Huez et Renault veulent transmettre un peu d’espoir à tous les triathlètes et leurs familles en leur faisant part de leur solidarité.

Un partenaire au cœur de l’organisation

« La confiance avec le groupe Renault et Renault Auto Dauphiné s’est construite au fil des éditions et se bonifie d’édition en édition ! Ce partenariat s’est converti en clef de voute de l’organisation : la flotte de véhicules Renault nous permet de résoudre nos diverses problématiques logistiques durant la préparation, le déroulement puis la fermeture du triathlon. Nous partageons une même vision de l’événementiel, du sport et de l’environnement. Le moteur de cette collaboration est là. » explique Cyrille Neveu, directeur de la course. Sur la 15ème édition, l’organisation utilisera près d’une vingtaine de véhicules de la marque, profitant de toute l’amplitude de la gamme pour mener à bien ses différentes missions.

La Renault Zoé en ouverture des festivités

0 bruit. 0 émission. 0 perte de temps. Et si la nouvelle Renault ZOE était la vraie vainqueure du Triathlon ? La citadine électrique sera la voiture ouvreuse de toutes les épreuves du Triathlon de l’Alpe d’Huez. Avec ses 395km d’autonomie WLTP et son agilité, il s’agit de la voiture officielle de l’édition 2020. Outre la Zoé, les participants pourront découvrir l’univers Renault sur le Village Expo ouvert du Lundi 26 au Vendredi 31 Juillet. Mais dès aujourd’hui, les équipes respectives travaillent sur la mise en place d’actions inédites pour dynamiser ce partenariat historique et créer de nouvelles animations pour tous lors du ‘Festival’ du Triathlon. Croisons les doigts, et restez attentifs !

 

 

Renault Alpe d'Huez Triathlon 2020


Alpe d'Huez Triathlon natation

Triathlon de l'Alpe d'Huez 2020 Vs COVID-19 : le point du Mercredi 15 Avril

Bike Alpe d'Huez Triathlon 2020

Aujourd’hui, mercredi 15 Avril (et jusqu’à nouveau point officiel de la part de l’organisation), la 15ème édition prévue du 27 au 31 Juillet est maintenue. La santé des participants et de toute la communauté du Triathlon reste la priorité absolue de la direction de course mais il n’existe pas suffisamment d’éléments précis pour justifier une annulation. L’organisation continue de travailler, dans l’attente de nouvelles informations ou restrictions officielles. Cependant, les inscrits méritent dès aujourd’hui le maximum de transparence sur les conséquences d’une éventuelle annulation, mais aussi sur les conditions de leur participation si la course se déroule aux dates prévues.

SI la quinzième édition du Triathlon de l’Alpe d’Huez avait lieu :

  • Les barrières horaires seraient repoussées sur la partie cycliste.
  • Les inscrits auraient la possibilité de transférer leur inscription à une autre personne (entre le 1er et le 30 Juin). L’organisation expliquerait précisément les modalités de transfert à la fin du mois de Mai.
  • La réduction de la partie natation et de la course à pied est une option envisagée pour le Triathlon L uniquement.
  • Les inscrits au Triathlon L n’auraient pas la possibilité de transférer leur inscription sur le Triathlon M.
  • Les inscrits ne pourraient pas reporter leur inscription à 2021 (sauf pour certains cas précis. Exemple : athlète étranger ne pouvant rejoindre l’Alpe d’Huez suite à une restriction)
  • Les participants pourraient demander leur remboursement selon les conditions suivantes:
    • 100% de l’inscription pour les triathlètes ayant souscrit l’assurance annulation lors de leur inscription (demande d’annulation faite avant le 24 Juillet)
    • 70% de l’inscription pour les triathlètes n’ayant pas souscrit l’assurance annulation lors de leur inscription (demande d’annulation faite avant le 10 Juillet)

SI la quinzième édition du Triathlon de l’Alpe d’Huez était annulée :

  • La course ne serait pas reportée à une date ultérieure. Il s’agirait d’une annulation. Cette annulation serait annoncée au plus tard le 31 Mai 2020.
  • Tous les inscrits auraient la possibilité de reporter leur inscription à l’édition 2021
  • Les participants pourraient demander leur remboursement selon les conditions suivantes :
    • 100% de l’inscription pour les triathlètes ayant souscrit l’assurance annulation lors de leur inscription
    • 70% de l’inscription pour les triathlètes n’ayant pas souscrit l’assurance annulation lors de leur inscription
  • Tous les participants seraient informés par email de l’annulation officielle et de façon détaillée sur le protocole à suivre suivant l’option choisie.

Bien entendu, toute l’équipe d’organisation reste à votre disposition par email ([email protected]) si vous avez une question ou un doute précis. Les consultations sont nombreuses, mais reçoivent toujours une réponse. Merci d’avance pour votre patience !


Victor del Corral 2019

Victor del Corral en route pour les 21 virages

Victor del Corral bike Alpe d'Huez Triathlon

C’est au tour de Victor del Corral de se prêter au jeu de notre petite interview ! Le double vainqueur 2011/2012 du Triathlon L de l’Alpe d’Huez nous explique comment il vit son confinement chez lui, dans les Pyrénées catalans. Il rappelle également la règle de base pour réaliser une belle course fin Juillet au sommet des 21 virages… Si la chance nous permet de célébrer la 15ème édition.

Comment se déroule ton confinement ? Comment restes-tu motivé ?

Je passe par différents états, en réalité. Je profite bien de ma famille même si c’est difficile avec deux jeunes enfants d’être confinés aussi longtemps. Je peux m’entrainer plus ou moins correctement car je suis bien équipé sauf pour la natation. Je peux courir, faire du home-trainer et des sessions de gym. Je travaille donc la force et un peu la vitesse. Le seul problème peut être le volume mais je pense que je peux être en forme rapidement une fois la situation revenue à la normale. Je ne suis donc pas trop inquiet, je maintiens mon niveau et je pense même que cela me fera du bien. Mais le niveau de motivation varie selon les jours. Je reste motivé pour m’entrainer, il y a l’envie, même si les sessions sur hometrainer peuvent être ennuyeuses. Parfois on se pose la question de savoir s’il y aura des courses ou pas cette saison. L’effort en vaut-il la peine s’il n’y a pas de compétition ? C’est le doute qui fait vaciller ma motivation de temps en temps, car la préparation reste associée à la course, et sans cette finalité, cela perd du sens.

Que représente le Triathlon de l’Alpe d’Huez pour toi ?

Pour moi, il s’agit de ma première grande victoire internationale sur un Triathlon longue distance et j’ai donc beaucoup d’affection pour cette épreuve. J’ai participé plusieurs fois, et j’espère pouvoir continuer de venir encore longtemps. C’est une course dure, belle, comme peu de triathlons longue distance et son caractère vient de là ainsi que le lien qui s’y créé avec les triathlètes.

Quel conseil donnerais-tu à un débutant sur le Triathlon L ?

Je crois que c’est toujours le même ! Il faut être prudent et gérer l’effort. Même si la natation est plutôt facile, même si la première partie du circuit cycliste est favorable et le reste du circuit passe bien, il faut arriver ‘entier’ au pied de l’Alpe d’Huez pour grimper les 21 virages. Moi-même, je considère que ce fût mon erreur l’an passé, là où tu peux gagner ou perdre la course. La différence se fait ici. Bref, il faut conserver ses forces, être en contrôle durant toute la course pour monter correctement l’Alpe d’Huez et prendre du plaisir sur la course à pied, difficile mais jolie. Sinon, autant l’ascension que la partie pédestre peuvent devenir un enfer !


Romain Guillaume Alpe d'Huez Triathlon 2019

Romain Guillaume au départ du Triathlon de l'Alpe d'Huez 2020

Victoire Romain Guillaume 2019

Romain Guillaume est de retour. Le 30 Juillet, le jurassien sera au départ du Triathlon de l’Alpe d’Huez L pour le deuxième fois, avec un titre à défendre et du plaisir à prendre. Le vainqueur 2019 nous explique ‘son’ Alpe d’Huez, et répond à notre absurde interview « Chien ou chat? », l’occasion pour vous de découvrir pourquoi ce triathlète est aussi apprécié de tous.

Pourquoi revenir à l’Alpe d’Huez ?

Après avoir remporté le L en 2019, il est logique de penser que je reviens pour défendre « mon titre » mais dans ma motivation es tout à fit différente. Je veux revenir pour m’amuser sur un parcours qui me plait beaucoup. Je suis triathlète professionnel, mais avant tout un passionné qui aime participer à de belles course et vivre des moments intenses, dans une bonne ambiance, et cet événement représente simplement ce que j’aime !

L’Alpe d’Huez pour Romain Guillaume

Une course atypique ! La natation est superbe, le vélo difficile mais on en prend plein la vue (plein les jambes aussi) et la course à pied en altitude est un beau challenge aussi ! Pouvoir gravir les 21 virages en course est aussi une belle expérience, même si cela fait mal ! 🙂

Le conseil de Romain Guillaume pour le Triathlon L

Même si cela peut paraitre évident, je pense qu’aborder la course en se disant que cela commence dans l’ascension de l’Alpe d’Huez est une bonne chose ! C’est très facile de se laisser emporter sur les premiers kilomètres à vélo mais la montée de l’Alpe d’Huez peut s’avérer très difficile si on s’est grillé avant ! Je connais ; j’en ai fait les frais lors de l’édition précédente. Bien que je remporte la course, j’ai vraiment eu des difficultés sur les 13 kilomètres de l’ascension !

 


Zone3 départ Triathlon Alpe d'Huez 2019

Travailler la confiance et la motivation : les 10 conseils de Zone3

Conseils Zone3 Triathlon Alpe d'Huez

La motivation est un aspect que de nombreux triathlètes admettent avoir du mal à gérer. Il est facile d’imaginer la motivation au début de tout projet sportif mais les défaites et les échecs peuvent sérieusement l’affecter. ZONE3, partenaire natation du Triathlon de l’Alpe d’Huez, vous propose dans ce post 10 pistes pour augmenter et maintenir votre confiance en vous et votre motivation.

Se sentir motivé et prêt mentalement pour une course est essentiel. Si vous êtes démotivé, vous aurez des difficultés à atteindre vos objectifs. De plus, la confiance en soit à l’entrainement comme en compétition influe également sur le niveau de performance. Les athlètes recherchent toujours cette confiance pour s’épanouir et affronter la montagne russe émotionnelle que représente une course. La frontière entre le succès et l’échec est parfois très mince. Le succès et l’échec sont des perceptions personnelles. Il est donc important de s’entraîner en confiance, courir en confiance et terminer en confiance.

Voici 10 idées pour maintenir votre motivation à flot !

 

1 – Rappelez-vous que lorsque vous perdez confiance, il existe toujours quelqu’un de votre entourage qui croit en vous : votre coach, votre famille ou vos amis par exemple. En général, leur foi en vous est bien plus grande que ce que vous pouvez imaginer. Profitez-en ! Quand vous êtes en déficit d’envie et de confiance, n’hésitez pas à en parler ; vos proches sont vos meilleurs alliés et seront là pour remettre sur pied votre auto estime.

 

2 – Restez toujours positif. La positivité est un outil souvent négligé. Quelle que soit votre situation à l’entraînement ou en course, la pensée positive offre pourtant une aide non négligeable. Pour la développer, prenez l’habitude d’évaluer vos séances d’entrainement et vos compétitions en tirant des conclusions positives. La pensée positive conduit à un meilleur état d’esprit et à un meilleur équilibre corporel. Par ailleurs, elle permet aux voies neuronales de votre cerveau de mieux fonctionner.

 

3 – Même s’il semble parfois lointain, le succès est accessible. Abordez chacune de vos sessions avec méthode et détermination, avec un plan clair et défini. Procédez étape par étape. Ne vous attendez pas à réussir du jour au lendemain : soyez patient pour ne pas risquer de perdre votre confiance.

 

4 – Restez maître de ce qui est contrôlable. Se limiter aux facteurs contrôlables de votre entrainement ou de votre course renforce votre confiance car il vous donne la sensation de vous concentrer dans une direction. N’oubliez pas que vous ne pouvez tout simplement pas contrôler ce que les autres font, disent ou pensent, mais que vous pouvez absolument contrôler tout ce que vous réalisez. Il existe une série de variables dans la vie de triathlète qui peuvent conduire à perdre de vue le ‘contrôlable’. Les facteurs et influences externes et négatifs ne feront qu’affecter vos performances.

 

5 – La préparation mentale est tout aussi cruciale que la préparation physique. Vous devez identifier la meilleure façon de vous encourager. La préparation mentale peut se manifester sous de nombreuses formes, notamment par des techniques de mindfulness, l’usage d’images mentales, le reflective thinking, le dialogue positif et intérieur, la définition d’objectifs, la méditation et d’autres aides à la concentration. Vous devez trouver la stratégie qui vous convient le mieux, puis l’utiliser pour renforcer votre confiance. La préparation mentale a depuis longtemps fait ses preuves dans le sport d’élite, mais il s’agit d’un outil valide pour tous les profils d’athlètes.

 

Zone3 conseils Triathlon Alpe d'Huez

 

6 – Rappelez-vous de vos succès passés. Quelles sensations vous ont-ils procuré ? Quelles émotions avez-vous ressenti ? Quelle confiance vous ont-ils donné ? Faire appel à votre mémoire pour retrouver des sensations positives est un mécanisme simple pour consolider votre auto-estime.

 

7 – Les performances doivent être cohérentes. Les meilleurs triathlètes gagnent en confiance parce qu’ils sont constants et conscients de la valeur du succès. La constance est une routine qui se forge avec l’expérience. En d’autres termes, plus vous répétez un entrainement ou un effort, plus vous vous améliorez dans sa réalisation et son contrôle, plus vous gagnez en confiance.

 

8 – Soyez constructif dans votre auto-critique. L’auto-critique contribue aussi à la construction de la confiance en soi. Si vous établissez votre propre niveau d’évaluation vous pourrez vous appuyer sur cette critique pour atteindre un niveau de confiance plus élevé. Alex Ferguson a dit qu’il apprenait plus de la défaite que du succès. C’est vrai pour la plupart des personnes qui ont connu le succès, car ils utilisent la défaite et l’analyse pour alimenter leur motivation et revenir plus forts.

 

9 – Fixez vos objectifs à court terme. La plupart des triathlètes souffrent d’un manque de confiance en eux parce qu’ils laissent leurs problèmes s’enraciner sans les aborder correctement. Pour surmonter ces problèmes, fixez des petits objectifs à court terme qui permettront de reprendre confiance petit à petit. Les objectifs à court terme sont associés à des processus simples et réalistes.

 

10 – Respectez-vous et ne soyez pas trop dur avec vous-même. Les triathlètes doivent tirer des enseignements des nombreux défis qu’ils doivent relever. Mais vous ne devez pas être trop dur envers vous-même et devez savoir faire une pause lorsque cela est nécessaire. Vous devez bien manger, bien dormir et respecter votre esprit et votre corps. Par le respect d’eux-mêmes et le bénéfice obtenu, les triathlètes peuvent aussi reprendre confiance en eux.


21 virages Duathlon de l'Alpe d'Huez

5 conseils pour aborder le Duathlon de l'Alpe d'Huez

Duathlon de l'Alpe d'Huez Bourg d'Oisans

C’est un classique. Chaque année, nous vous proposons nos quelques conseils pour aborder au mieux le Duathlon de l’Alpe d’Huez – Bourg d’Oisans. Avec 20% de croissance prévue en 2020, il s’agit du format qui se développe le plus parmi les épreuves du Triathlon de l’Alpe d’Huez. La 12ème édition comporte un changement de taille (3km pour être exacts) : la deuxième course à pied est rallongée, passant de 2,5km à 5,5km. Voici donc quelques indices pour être au top le 28 Juillet prochain. (photos de Cyrille Quintard)

1 – La préparation du Duathlon de l’Alpe d’Huez : pas de secret…

Grimper, grimper, et grimper encore. Pour être performant sur cette épreuve, avalez du dénivelé, mais essayez surtout de vous exercer sur de longues ascensions. Vous entraîner en montagne vous donnera un vrai plus pour le jour J. Si vous n’en avez pas la possibilité, que vous résidez dans une région désespérément plate pour qui cherche du pourcentage, pas de panique ! Il existe des méthodes d’entrainement spécifiques (ne ratez pas le dernier numéro de Trimag à ce propos) si vous enquêtez un peu. Dans tous les cas, intégrez bien ce principe : cette épreuve demande un effort très particulier, votre préparation doit donc s’adapter en conséquence. Sortez de vos habitudes !

2 – Première course à pied dans Bourg d’Oisans : ne pas tomber dans le piège

La première course à pied du Duathlon de l’Alpe d’Huez donne parfaitement le ton de la course. Se déroulant généralement sous la chaleur (ATTENTION : le départ est avancé à 15.00 au lieu de 16.00), et montant vers les contreforts de la ville, cette entrée en matière de 6,5km est bien plus exigeante et difficile qu’il n’y parait. À moins de vouloir jouer une place aux avant-postes, soyez donc conservateurs et ne cédez pas au départ euphorique des autres participants ! Vous aurez largement le temps de faire la différence par la suite.

Course à pied Duathlon de l'Alpe d'Huez
Première course à pied du Duathlon de l’Alpe d’Huez dans les rues de Bourg d’Oisans

3 – Deuxième course à pied à l’Alpe d’Huez : le grand changement

Les meilleurs coureurs vont enfin pouvoir s’en donner à cœur joie avec le nouveau tracé de la deuxième course à pied. La boucle empreinte la quasi-totalité du circuit utilisé pour les deux triathlons, et intègre donc les fameux derniers lacets du Col de Sarenne. Cela change tout, car il faudra désormais bien gérer la dernière épreuve longue de 5,5km, alors qu’il s’agissait plus d’un sprint agonique auparavant. Sur le vélo, il est maintenant indispensable d’en ‘garder sous le pied’ pour réussir une course pleine.

4 – Nutrition : hydratation et énergie au cœur de la performance

En 2019, des records de chaleur ont été battus dans l’Oisans durant la semaine du Triathlon. Les conditions lors du Duathlon de l’Alpe d’Huez s’avérèrent très difficiles pour les participants. L’hydratation est un aspect fondamental avant, pendant et après l’effort. Soyez rigoureux, d’autant que les circuits ne laissent guère de répits pour se restaurer ! À noter que la boisson Hydrixir de notre partenaire Overstim.s sera de nouveau disponible sur les ravitaillements. Il en va de votre santé avant tout. De même, sur un format aussi court, pensez à vos sources d’énergie immédiate pour maintenir un bon niveau d’intensité. Établissez votre stratégie de nutrition et testez-la avant le grand jour.

5 – Le matériel : ne pas commettre d’erreur

La montée sèche des 21 virages qui attend les participants du Duathlon de l’Alpe d’Huez implique un bon choix de braquets. Si vous n’êtes pas bien habitués à ce type d’effort, prévoyez un développement de 38X25 ou même un triple plateau pour les débutants. Vous n’en aurez peut-être pas l’usage, mais en cas de coup dur, cela vous permet de continuer votre ascension tout en cherchant un nouveau souffle. Par ailleurs, rappelez-vous que deux parcs de transition requièrent deux paires de chaussures ! Soyez prévoyant pour profiter au maximum de cette expérience hors-normes.

Duathlon de l'Alpe d'Huez virage 3
Gardez le sourire. Le Duathlon de l’Alpe d’Huez vous réserve bien des plaisirs.