Le Lac du Verney au-delà de la natation du Triathlon de l’Alpe d’Huez

La natation du Triathlon de l’Alpe d’Huez se dispute dans un cadre exceptionnel. Le Lac du Verney, à 725 mètres d’altitude, se trouve au cœur de la vallée de l’Oisans, dans une intimidante enclave montagneuse. Cette retenue d’eau artificielle sert de réservoir inférieur à la Centrale Hydroélectrique EDF de Grand’Maison, la plus puissante de France et d’Europe, dont la production est stoppée chaque année pour permettre aux triathlètes de nager dans ses eaux cristallines. Mais les participants se doutent-ils que ce terrain de sport joue un rôle prépondérant dans la transition énergétique ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Sans aucun doute, pouvoir nager dans le Lac du Verney depuis 15 ans est un privilège et une condition sine qua none pour l’organisation du Triathlon de l’Alpe d’Huez et pour ses participants. Il est facile de l’oublier, mais à quelques mètres du départ et du parc de transition, la centrale EDF de Grand’Maison est capable de délivrer, sans émission de CO2, une énergie équivalente à celle de deux réacteurs nucléaires. Surtout, cette énergie (1800 MW) est mobilisable en trois minutes, pour répondre aux pointes de consommation et compenser l’intermittence des nouvelles énergies renouvelables dont la production est altérée par les variations du vent et du soleil.

Cette dernière fonction rend l’ensemble des infrastructures hydroélectriques de la centrale de Grand’Maison (son réservoir supérieur 900 mètres plus haut, ses turbines, le Lac du Verney) absolument indispensable à la transition énergétique et à l’équilibre du réseau électrique français. L’hydroélectricité est à ce jour le seul moyen de stockage d’électricité à grande échelle, et les stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) ont pour vocation première de constituer des réserves d’électricité en stockant de grands volumes d’eau en altitude : une vraie batterie, d’une capacité record. À travers la Centrale de Grand’Maison et le Lac du Verney, EDF accompagne donc les participants du Triathlon de l’Alpe d’Huez dans leur épopée sportive mais plus important encore ; dans leur quotidien.